Présentation

Par Patrick Moran, le 17 février 2021Lire la suite

La Société de Langue et de Littérature médiévales d'Oc et d'Oïl réunit les enseignants de l'enseignement supérieur et les chercheurs français et étrangers spécialistes de ce domaine. Elle a plusieurs missions :

  • Développer et établir des contacts entre médiévistes littéraires et linguistes, en favorisant l’échange d’informations au niveau national et international ;
  • Encourager toute initiative tendant au développement des études médiévales (langue et littérature d’oc et d’oïl) au sein de l’université et en dehors ;
  • Stimuler la recherche, l’enseignement et la vulgarisation dans ces disciplines ;
  • Diffuser la recherche et les travaux des jeunes chercheurs.

À cette fin, le site conjointures.org propose un annuaire des membres, des informations mises à jour régulièrement (annonces de colloques, publications, informations officielles sur les postes et l’actualité ministérielle), un fichier des thèses et des documents bibliographiques à destination de l’enseignement secondaire.

Elle publie par ailleurs la revue Perspectives Médiévales, qui est accessible depuis l’automne 2012 sur le portail revues.org (http://peme.revues.org) et co-organise avec l’université qui reçoit son Assemblée Générale un colloque, publié depuis 2010 par les Presses Universitaires de Paris-Sorbonne.

Pour adhérer à la SLLMOO, contacter la trésorière de la Société, Muriel Ott (ott.muriel@wanadoo.fr). L'adhésion est de 30 € pour une année (15 € pour les doctorants).

Mots clés : littérature médiévale, français médiéval, oc, oïl, enseignement supérieur, histoire littéraire, histoire de la langue

Nathalie Leclercq, Les figures du narrateur dans le roman médiéval

Par Louis-Patrick Bergot, le 17 février 2021Lire la suite

Nathalie Leclercq, Les figures du narrateur dans le roman médiéval. Le Bel Inconnu, Florimont et Partonopeu de Blois, Paris, Champion (Essais sur le Moyen Âge, 74), 2020.

ISBN : 9782745354013

Date de parution : 4 décembre 2020

Les narrateurs du Bel Inconnu de Renaut de Beaujeu, de Florimont d’Aimon de Varennes et de Partonopeu de Blois posent leur voix dès le prologue à travers un dialogue avec les dédicataires dont la lecture ou l’écoute actualisent le processus. Un transfert à la fois énonciatif et scriptural parachève cette élaboration, offrant la possibilité aux auteurs de se couler dans la fonction du narrateur et de devenir les conteurs et les maîtres d’une narration qu’ils organisent à leur guise. Mais surtout, ils combinent leur « je » conteur à leur « je » amoureux dont les interruptions au caractère plus intime permettent la réalisation. Le récit subsume ainsi le discours lyrique, le fait sien, l’espace romanesque devenant le lieu d’une mutation lors de laquelle les narrateurs se projettent dans les personnages eux-mêmes, conçus comme des outils au service du « je ». Nous assistons donc à une narration plus intériorisée et à la manifestation d’un narrateur-auteur qui, en tant que sujet empirique, se sert de la fiction comme d’un véritable espace d’expérimentation.

Pour consulter la table des matières, cliquer sur ce lien.

Sarah Delale, Diamant obscur. Interpréter les manuscrits de Christine de Pizan, Genève, Droz (Publications romanes et françaises, 271), 2021.

ISBN : 978-2-600-06065-3

Les manuscrits des œuvres de Christine de Pizan (1365 ?-1430 ?) produits sous le contrôle de l’auteur prouvent que, dès le Moyen Âge, la présentation des copies est fondamentale pour interpréter et classer les textes littéraires. Quelle pensée et quelles pratiques de la création ces copies révèlent-elles ? Quelle relation la mise en livre des manuscrits entretient-elle avec les genres littéraires ? Cette relation change-t-elle d’un ouvrage, d’un sujet, d’une campagne de diffusion l’autre ? Que reste-t-il de cette esthétique dans les copies réalisées après la mort de l’auteur ou hors de son contrôle ? En réponse à ces questions importantes et exigeantes, cette étude propose une synthèse à la fois codicologique et littéraire de l’œuvre de Christine de Pizan, et tout particulièrement de ses dits, ses livres en prose et sa Mutacion de fortune. Elle conjoint les outils de la codicologie, de la philologie, de l’histoire et de la théorie littéraires, de la narratologie, de la stylistique et de la philosophie. Y sont analysés les témoins médiévaux mais aussi diverses éditions, ouvrages d’éducation et créations littéraires qui ont revisité l’œuvre du XVIe au XXIe siècle. L’objectif est double : reconstruire les techniques créatives d’un écrivain-éditeur tout en retraçant leurs réceptions possibles et modéliser une théorie de la mise en livre applicable à d’autres corpus manuscrits.

Prix de thèse de la SLLMOO : 1re édition (2020-2021)

Par Louis-Patrick Bergot, le 15 février 2021Lire la suite

La SLLMOO a eu le plaisir d'organiser en 2020 la première édition de son nouveau Prix de thèse. Les résultats de ce Prix ont été annoncés lors de l'assemblée générale du 23 janvier 2021. Voici les trois lauréates de ce Prix (par ordre alphabétique) :

- Sarah Delale, pour Diamant obscur. Composition et mise en livre de la narration chez Christine de Pizan, sous la direction de Sylvie Lefèvre à Sorbonne Université, thèse soutenue le 9 décembre 2017 ;

- Gabrielle Grandcamp, pour Enjeux de mise en scène dans les "Miracles de Nostre-Dame par personnages", sous la direction de Laurence Mathey-Maille à l'université du Havre, thèse soutenue le 24 novembre 2017 ;

- Pauline Lambert, pour « Le mouvement et le ravissement de tous les jours d’orient en occident ». Émergence et constitution d’un lexique français d’astronomie au XIVe siècle, sous la direction de Joëlle Ducos à Sorbonne Université, thèse soutenue le 14 décembre 2019.

La Queste 12599, éd. Damien de Carné (Champion, 2021)

Par Louis-Patrick Bergot, le 06 février 2021Lire la suite

La Queste 12599, Quête tristanienne insérée dans le ms BnF fr. 12599, éd. Damien de Carné, Paris, Champion (CFMA, 193), 2021, 598 p.

ISBN : 9782745354334

Date de parution : 28 janvier 2021

Interpolées dans un des plus intéressants témoins du Tristan en prose, les aventures inédites relatées dans les f. 269-320 du ms BnF fr. 12599 constituent une Quête du Graal alternative. Jouant de multiples effets de cyclicité et d’intertextualité, prolongeant les techniques et enjeux narratifs du Tristan en prose, racontant une Quête somme toute peu intéressée par le Graal, ce récit, qui met en scène de nouveaux champions à côté de Tristan, Galaad et Lancelot, est un témoignage précieux de la réception des romans arthuriens en prose à la fin du XIIIe siècle et de tentatives de renouvellement dont nous avons peu de traces.

Pour consulter la table des matières, cliquez sur ce lien.

L'ouvrage peut être commandé sur le site web de Champion.

page 1 sur 2suivante