Présentation

Par Patrick Moran, le 07 mai 2021Lire la suite

La Société de Langue et de Littérature médiévales d'Oc et d'Oïl réunit les enseignants de l'enseignement supérieur et les chercheurs français et étrangers spécialistes de ce domaine. Elle a plusieurs missions :

  • Développer et établir des contacts entre médiévistes littéraires et linguistes, en favorisant l’échange d’informations au niveau national et international ;
  • Encourager toute initiative tendant au développement des études médiévales (langue et littérature d’oc et d’oïl) au sein de l’université et en dehors ;
  • Stimuler la recherche, l’enseignement et la vulgarisation dans ces disciplines ;
  • Diffuser la recherche et les travaux des jeunes chercheurs.

À cette fin, le site conjointures.org propose un annuaire des membres, des informations mises à jour régulièrement (annonces de colloques, publications, informations officielles sur les postes et l’actualité ministérielle), un fichier des thèses et des documents bibliographiques à destination de l’enseignement secondaire.

Elle publie par ailleurs la revue Perspectives Médiévales, qui est accessible depuis l’automne 2012 sur le portail revues.org (http://peme.revues.org) et co-organise avec l’université qui reçoit son Assemblée Générale un colloque, publié depuis 2010 par les Presses Universitaires de Paris-Sorbonne.

Pour adhérer à la SLLMOO, cliquez sur ce lien permettant de télécharger l'appel à cotisation de l'année 2021. Pour obtenir les coordonnées bancaires de la SLLMOO et régler votre adhésion par virement, vous pouvez contacter la trésorière de la Société, Muriel Ott (ott.muriel@wanadoo.fr). L'adhésion est de 30 € pour une année (15 € pour les doctorants).

Mots clés : littérature médiévale, français médiéval, oc, oïl, enseignement supérieur, histoire littéraire, histoire de la langue

Prix de thèse de la SLLMOO 2021 (23 mai 2021)

Par Louis-Patrick Bergot, le 07 mai 2021Lire la suite

DERNIÈRE MINUTE : pour tenir compte des mesures sanitaires de ces dernières semaines, le délai d'envoi des dossiers est allongé pour les candidates et candidats au Prix de thèse de la SLLMOO. Les dossiers peuvent être envoyés à la commission jusqu'au dimanche 23 mai 2021 inclus.

Ce Prix est ouvert à tous les docteurs à jour de cotisation au sein de la SLLMOO, qui ont soutenu après le 1er janvier 2018 une thèse de doctorat relevant des sections 7, 9 ou 10 du CNU. Trois prix seront attribués par un jury constitué de professeurs émérites. La remise des prix est prévue pour janvier 2022.

Les candidats peuvent envoyer leur dossier de candidature d’ici le 23 mai 2021 à l’adresse suivante : prixdethese.sllmoo@gmail.com. Le dossier devra comporter :

- un exemplaire numérique, en format pdf, de la thèse dans son intégralité ;

- le rapport de soutenance ;

- un curriculum vitae ;

- un argumentaire d’une page, rédigé par la directrice ou le directeur de recherches : cet argumentaire devra guider le travail de lecture et d’évaluation du jury ; il ne s’agira pas de reproduire le résumé de la thèse, mais d’indiquer sa nouveauté dans le champ de recherche exploré, de faire saillir sa démarche propre et ses apports effectifs dans le domaine traité, ainsi que ses qualités particulières.

Valérie Fasseur, Paradoxes du lettré (Droz, 2021)

Par Louis-Patrick Bergot, le 04 mai 2021Lire la suite

Valérie Fasseur, Paradoxes du lettré. Le clerc-poète et son lecteur laïc à l'épreuve des polémiques intellectuelles (XIIIe siècle), Genève, Librairie Droz (Publications romanes et françaises, 272), 2021, 768 p.

Date de parution : mai 2021

ISBN : 978-2-600-06249-7

Traversé par des polémiques intellectuelles dont l’argument central est l’accusation d’hérésie, le XIIIe siècle, profondément marqué par l’idéologie du concile de Latran IV, voit émerger un nouveau mode de relation entre le lettré, clerc-poète, et son lecteur laïc. Cible d’un discrédit généralisé mais passeur de doctrine et éveilleur de foi, le lettré assume sa posture paradoxale et en joue. Tirant parti des possibilités offertes par la matérialité du livre et le développement de la lecture individuelle, il multiplie à son tour les modalités paradoxales d’écriture afin d’entraîner son lecteur dans une interaction qui n’est autre qu’une expérience de liberté partagée : conquête et légitimation de la parole d’autorité se construisent par le complexe agencement du processus de transmission doctrinal. Ce livre, en analysant et en confrontant les itinéraires de lecture que sollicite un corpus d’œuvres de langue d’oïl et de langue d’oc choisies à dessein pour leur diversité formelle, met au jour le rôle inédit de la littérature en langue romane, qui redouble l’entreprise apologétique de l’institution ecclésiale sans adopter ses méthodes coercitives.

Pour avoir plus d'informations et obtenir le bulletin de commande, cliquez sur ce lien.