Présentation

Par Patrick Moran, le 15 février 2018Lire la suite

La Société de Langue et de Littérature médiévales d'Oc et d'Oïl réunit les enseignants de l'enseignement supérieur et les chercheurs français et étrangers spécialistes de ce domaine. Elle a plusieurs missions :

  • Développer et établir des contacts entre médiévistes littéraires et linguistes, en favorisant l’échange d’informations au niveau national et international ;
  • Encourager toute initiative tendant au développement des études médiévales (langue et littérature d’oc et d’oïl) au sein de l’université et en dehors ;
  • Stimuler la recherche, l’enseignement et la vulgarisation dans ces disciplines ;
  • Diffuser la recherche et les travaux des jeunes chercheurs.

A cette fin, le site conjointures.org propose un annuaire des membres, des informations mises à jour régulièrement (annonces de colloques, publications, informations officielles sur les postes et l’actualité ministérielle), un fichier des thèses et des documents bibliographiques à destination de l’enseignement secondaire.

Elle publie par ailleurs la revue Perspectives Médiévales, qui est accessible depuis l’automne 2012 sur le portail revues.org (http://peme.revues.org) et co-organise avec l’université qui reçoit son Assemblée Générale un colloque, publié depuis 2010 par les Presses Universitaires de Paris-Sorbonne.

Mots clés : littérature médiévale, français médiéval, oc, oïl, enseignement supérieur, histoire littéraire, histoire de la langue

Depuis plusieurs décennies, linguistique et informatique font bon ménage. Les nouvelles possibilités offertes par l’ordinateur ont remporté l’adhésion des chercheurs, et spécialement des médiévistes, qu’ils soient historiens, linguistes ou littéraires. Nouvelles perspectives, révolution conceptuelle ? Qu’apporte le numérique, quelles limites et quels nouveaux horizons ?

Ce 7e numéro de la revue Diachroniques fait un point sur l’apport du numérique pour les langues médiévales ou plus anciennes. Il rend compte des différentes applications de l’informatique aux textes anciens – annotation automatique des textes, analyses syntaxiques, lexicales et stylistiques, création de dictionnaires… – et des perspectives ainsi ouvertes pour la recherche et la connaissance des états anciens de langue.

Pour consulter la table des matières de ce numéro, cliquez sur ce lien.

Pour voir la présentation du numéro sur le site des PUPS, cliquez sur celui-ci.

Le Laboratoire du roman : Le Chevalier au lion de Chrétien de Troyes
 
Les actes de la journée d'études organisée par Estelle Doudet à l'université Grenoble Alpes, et consacrée au programme d'agrégation 2018 viennent de paraître en ligne.
 
Lien vers le dossier :
http://ouvroir-litt-arts.univ-grenoble-alpes.fr/revues/actalittarts/351-le-laboratoire-du-roman-le-chevalier-au-lion-de-chretien-de-troyes
 
TABLE DES MATIÈRES
 
Présentation

Estelle Doudet, « Oevres font qui m’abelissent : un roman laboratoire »

Résurgences mythiques

Philippe Walter, « Le Chevalier au Lion : du mythe caniculaire au roman courtois »

 Valeurs en débat

Corinne Pierreville, « Un romancier en quête de la fin amor. Tours et détours de l’amour dans Le Chevalier au lion »

Estelle Doudet, « Le Chevalier au lion : orgueil et charité »

 Tissages de la fiction

Corinne Denoyelle, « Style oralisé et art du dialogue dans Le Chevalier au lion »

Danièle James-Raoul« La poétique de l’octosyllabe dans Le Chevalier au lion de Chrétien de Troyes » (mise en ligne en février)

Le Groeningemuseum et la Bibliothèque municipale de Bruges ont le plaisir d'annoncer leur prochaine exposition "Haute Lecture par Colard Mansion", qui se tiendra du 1er mars au 3 juin 2018.
 
Le cœur de l'exposition est l'œuvre de Colard Mansion (vers 1457-1484), un scribe, un entrepreneur manuscrit et un auteur brugeois, qui, après une brève collaboration avec William Caxton, se lance dans l'imprimerie. L'exposition traitera de la production de livres médiévaux tardifs à Bruges, avec un accent particulier sur les continuités, les ruptures et les livres hybrides. Comme Mansion a été l'un des premiers imprimeurs à expérimenter avec des illustrations gravées dans ses incunables, l'exposition discutera des techniques de production du livre et d'illustration. Enfin, l'exposition examinera les réseaux professionnels interdisciplinaires impliqués dans la production d'œuvres d'art à Bruges.
 
Plus d'informations peuvent être trouvées dans le fascicule qui peut être consulté en cliquant sur ce lien.

Joëlle Ducos (dir.), Les Sciences et le Livre

Par Patrick Moran, le 05 février 2018Lire la suite

Joëlle Ducos (dir.)

Les Sciences et le Livre. Fomes des écrits scientifiques des débuts de l'imprimé à l'époque moderne

Paris, Hermann, 2017

La science aurait-elle pu exister sans les livres ? En effet, l’écriture et la rhétorique du savoir, loin d’être secondaires dans l’épistémologie et l’histoire des sciences, en sont des éléments fondamentaux. Elles sont élaborées en simultanéité avec les théories scientifiques, dont les livres permettent la  diffusion et la conservation. Les relations qui se sont instaurées entre la fabrication de la science et l’écrit qui la diffuse sont complexes, puisque la forme du livre ou le genre de texte sont à la fois une contrainte et un objet à adapter, selon l’enjeu du texte et les idées qui y sont diffusées. Les écrits qui touchent à la science sont remarquables par leur diversité ; existe-t-il pourtant des pratiques et des supports spécifiques d’écrit reconnus comme tels par les savants comme par les lecteurs ? C’est à cette question que les auteurs ici réunis ont répondu, en articulant leurs réflexions autour de quatre axes : 1) Le support écrit de la science qu’est le livre et son évolution ; 2) les écritures de la science et la forme spécifique qu’est le récit scientifique ; 3) les langues de la science ; 4) la relation entre théories scientifiques et livres.