Keith Busby

French in Medieval Ireland, Ireland in Medieval French: The Paradox of Two Worlds

Turnhout, Brepols

coll. "Medieval Texts and Cultures of Northern Europe"

2017

Pour consulter la présentation de cet ouvrage sur le site de l'éditeur, cliquez sur ce lien.

Caroline Cazanave (dir.), Mémoire épique et Génie du lieu

Par Patrick Moran, le 21 novembre 2017Lire la suite

Mémoire épique et Génie du lieu

Études réunies par Caroline Cazanave

Bien dire et bien aprandre hors-série no 2 2017

Pour consulter le bon de commande ce volume, cliquez sur ce lien.

Pour en consulter la table des matières, cliquez sur celui-ci.

Op. cit., numéro automne 2017 : "Agrégation Lettres 2018"

Par Patrick Moran, le 16 novembre 2017Lire la suite

Le nouveau numéro de la revue Op. cit. est accessible en ligne à l'adresse suivante : https://revues.univ-pau.fr/opcit/index.php?176--agregation-2018

Il couvre les oeuvres au programme de l'agrégation de lettres 2018, et contient notamment quatre articles sur Le Chevalier au lion.

Les articles peuvent être lus en ligne ou téléchargés au format PDF.

Florilège de Perceforest, édité par Gilles Roussineau

Par Patrick Moran, le 07 novembre 2017Lire la suite

Le roman de Perceforest (XVe s.) est la plus vaste composition en prose du Moyen Âge, qui a pour ambition de raconter l'histoire de la Grande Bretagne à l'époque pré-arthurienne. Gilles Roussineau, pendant trente ans, a édité les six mille pages du roman. Il était le mieux à même d'en choisir vingt-quatre extraits significatifs. Son choix a été guidé par la volonté de donner un aperçu de l'histoire qui est narrée et des thèmes qui y sont abordés, depuis le débarquement d'Alexandre le Grand en Grande Bretagne jusqu'à l'avènement du christianisme. Plusieurs extraits abordent les grands événements qui jalonnent la narration et racontent comment l'auteur a imaginé une religion nouvelle, intermédiaire entre le paganisme antique et le christianisme arthurien. D'autres relatent la création du Franc Palais, préfiguration de la Table Ronde, ou évoquent la Bête Glatissante. Certains mettent en scène le personnage de Zéphir, le démon bienfaisant qui veille aux destinées du royaume, ou évoquent des curiosités de la nature, comme les poissons-chevaliers ou la singesse qui s'éprend d'un homme contrefait et difforme, le Bossu de Suave. Enfin, trois extraits racontent des histoires indépendantes, aisément détachables du roman : le paradis du roi Aroès, la Belle endormie et le Conte de la Rose.

Pour consulter le prospectus de cet ouvrage, cliquez sur ce lien.

Jean Wirth, La Sculpture de la cathédrale de Reims

Par Patrick Moran, le 07 novembre 2017Lire la suite

Malgré l'abondance des travaux que la cathédrale de Reims a suscités, la chronologie de la construction et, par conséquent, celle de sa sculpture restent l'objet de controverses. Compte tenu de l'importance de ce chantier, cela affecte la connaissance de la sculpture du XIIIe siècle en général. La critique serrée des hypothèses existantes sur l'histoire de ce chantier et de ceux qui sont en relation directe, comme Chartres, Amiens, Strasbourg et Paris, permet à Jean Wirth de repartir sur de nouvelles bases. En s'attachant autant que possible à restituer l'individualité stylistique de sculpteurs anonymes et de saisir ainsi les interactions entre les chantiers, il propose une vision conséquente de la sculpture gothique à son apogée et de son évolution.

Pour lire le prospectus de ce livre, cliquez sur ce lien.

page 1 sur 29suivante»