Littérature urbaine. Donnée culturelle médiévale ou concept de l'histoire lttéraire ?, dir. Ludmilla Evdokimova et Françoise Laurent, Paris, Classiques Garnier (« Rencontres », 548), 2022, 607 p.

Date de parution : 21 septembre 2022

ISBN : 978-2-406-13248-6

Loin de se contenter de refléter l’image des villes, la littérature urbaine tire son origine d’une tradition antérieure et, dans le même temps, touche à ce qui lui est contemporain, jusqu’à se faire porteuse d’une poétique et de données culturelles et sociales dont la Renaissance sera l’héritière.

Pour plus de précisions, cliquer sur ce lien.

Chrétien de Troyes, Érec et Énide, éd. et trad. Bénédicte Milland-Bove et Vanessa Obry, Paris, Champion (« CCMA », 56), 584 p.

Date de parution : 22 septembre 2022

ISBN : 9782380960426

La cour du roi Arthur réunit les meilleurs chevaliers autour de sa Table Ronde et de son couple de souverains. Mais comment garantir l’harmonie et la bonne entente parmi des guerriers qui revendiquent tous d’être le meilleur et l’ami de la plus belle ? Plutôt que de se poser en rival du roi, Erec, fils du roi Lac, place la jeune femme qu’il a conquise par sa bravoure dans l’orbe symbolique d’Arthur et de Guenièvre. Mais l’histoire ne s’arrête pas au mariage des deux jeunes gens, et c’est ensemble qu’Erec et Enide découvriront la Joie de la Cour.

Erec et Enide, que Chrétien de Troyes signe fièrement dans son prologue, est à plusieurs titres une œuvre inaugurale. Écrite sans doute vers 1170, elle marque le déploiement romanesque de l’univers arthurien, met au point les techniques du roman d’aventure et prend soin de se distinguer des productions contemporaines pour souligner la subtilité de son écriture.

Le lecteur d’aujourd’hui y retrouvera les éléments de la légende arthurienne qui lui sont devenus familiers mais il pourra également en apprécier la singularité. Même si l’ironie de Chrétien vient parfois appeler à une discrète distance, tout paraît encore possible, dans l’euphorie de disposer un monde riche d’histoires à venir : un mariage qui trouve le bonheur dans la durée, un jardin où le mot « joie » reprend sens, une cour où rois, chevaliers mais aussi artistes et poètes, peuvent trouver leur place, dans la célébration de fêtes qui soudent la communauté.

Pour plus de précisions, cliquer sur ce lien.

Marco Polo, Le Devisement dou Monde. Version catalane (K), éd. Irene Reginato, Paris, Classiques Garnier (« Textes littéraires du Moyen Âge », 68), 927 p.

Date de parution : 14 septembre 2022

ISBN : 978-2-406-13074-1

Pour plus de précisions, cliquer sur ce lien.

Symon, Romanz des trois anemis, éd. Andrea Giraudo (Mucchi, 2022)

Par Louis-Patrick Bergot, le 05 septembre 2022Lire la suite

Symon, Romanz des trois anemis, éd. Andrea Giraudo, Modène, Mucchi, 2022, 284 p.

Le Romanz des trois anemis est un poème allégorico-moral sur les trois ennemis de l'homme : le monde, la chair et le diable ; il est l'oeuvre de Symon, auteur inconnu qui se dit religieux dans le texte. Le Romanz est transmis par deux témoins correspondant à autant de versions et se construit principalement par accumulation et répétition, avec toutefois un intéressant appareil de gloses et plusieurs expressions inhabituelles et périphériques.

Signalé par P. Meyer en 1887 dans « Romania », le Romanz est resté inédit jusqu'à présent : l'édition critique des deux versions, justifiée dans l'Introduction, est accompagnée d'un commentaire philologique et linguistique et de la recherche des sources utilisées par l'auteur et souvent reprises dans les gloses.

Pour plus de précisions, cliquer sur ce lien.

La littérature médiévale entre mythes et sacré, dir. Hélène Averseng et Élisabeth Pinto-Mathieu, Genève, Droz (« Les Colloques de la SLLMOO », 24), 2022.

Les actes du colloque qui a eu lieu du 17 au 19 janvier 2019 à Angers viennent de paraître chez Droz.

Outre une introduction et une conclusion qui situent clairement les enjeux de la problématique et ses aboutissements, La Littérature médiévale, entre mythes et sacré regroupe douze articles de chercheurs français et internationaux spécialistes de la question, réunis lors du colloque 2019 de la SLLMOO organisé à l’université d’Angers par Elisabeth Pinto-Mathieu et Hélène Averseng. Le volume interroge la complexe réception de la mythologie gréco-latine dans un contexte d’hégémonie du sacré chrétien au Moyen Âge, qui pourtant en assure la postérité. Il analyse en détail les aspects mythiques de ce même sacré, en particulier dans ses motifs bibliques, hagiographiques, mais aussi politiques. Le théâtre médiéval est enfin convoqué en tant que témoin scénique de cette tension et lieu de sa possible actualisation. La littérature du Moyen Âge, sous ses multiples formes, apparaît ainsi comme l’espace le plus propice au déploiement de la fonction médiatrice du sacré, par le mythe et le symbole.

Pour consulter cet ouvrage, cliquer sur ce lien.

page 1 sur 54suivante»