AAC : AGRELITA, JE (15-16 juin 2023, Lille)

Par Louis-Patrick Bergot, le 28 mars 2022Lire la suite

Une journée d'études aura lieu les 15 et 16 juin 2023 à Lille sur le sujet suivant : « L'invention d'origines grecques dans les cultures textuelles et visuelles de l'Europe pré-moderne (1100-1600) ».

Pour consulter l'appel, cliquer sur ce lien.

Les propositions sont attendues pour le 1er juin 2022 et doivent être envoyées à Catherine Gaullier-Bougassas : catherine.bougassas@univ-lille.fr.

Les articles seront à rendre pour le 30 septembre 2023.

Pour plus d'informations sur le projet AGRELITA, cliquer sur ce lien.

La journée d'étude pour jeunes chercheurs, intitulée « De l'événement à l'objet. Poétiques médiévales de la mémoire matérielle » et organisée par Caroline Blot, Tristan Fourré et Jessy Simonini, se tiendra le 31 mars 2022 en présentiel et en distanciel.

Vous pouvez assister à la JE par Zoom en cliquant sur ce lien.

Pour découvrir le programme, cliquer sur ce lien.

Pour plus de précistions, consulter la page web dédiée à la JE sur le site du laboratoire LAMO.

Littérature et ruralité (colloque, 31 mars - 1er avril, Pau)

Par Louis-Patrick Bergot, le 18 mars 2022Lire la suite

Le colloque « Littérature et ruralité », organisé par le laboratoire ALTER (UPPA) et le CELLAM (Université Rennes 2), se tiendra le 31 mars à la Médiathèque André Labarrère (10, place Marguerite Laborde, Pau) et le 1er avril 2022 dans l'Amphithéâtre de la Présidence de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour.

Pour consulter le programme détaillé, vous pouvez cliquer sur ce lien ou visiter le site web du colloque.

XXIIᵉ congrès Rencesvals (Lille, 18-22 juillet 2022)

Par Louis-Patrick Bergot, le 11 mars 2022Lire la suite

Le XXIIᵉ Congrès international de la Société Rencesvals aura lieu du 18 au 22 juillet 2022 à Lille, France. Les travaux se dérouleront à la MESHS – Maison Européenne des Sciences Humaines et Sociales, 2 rue des Canonniers, à Lille.

Les thèmes suivants ont été retenus : 

1. Le Nord de la France et la production épique

(conférence plénière : Ludovic Nys, lundi 18/07)

2. L'imaginaire épique de l'espace et du temps

(conférence plénière : Jean-Pierre Martin, vendredi 22/07)

3. Historiographie et chanson de geste

(conférence plénière : Françoise Le Saux, jeudi 21/07)

4. Le lexique des chansons de geste

(conférence plénière : Gilles Roques, mardi 19/07)

5. Divers

Les langues principales des travaux du Congrès seront le français, l'espagnol et l'italien ; les communications en anglais pourront être acceptées. Les communications dureront de 20 à 25 minutes (30 minutes avec la discussion). Des propositions de communication pourront être affinées ou acceptées jusqu'au 10 avril.

Pour consulter la circulaire complète, cliquer sur ce lien.

Contact : emmanuelle.poulain-gautret@univ-lille.fr.

– Vendredi 25 mars 2022

Murielle Gaude-Ferragu (Université de Paris 13) et Jean-Claude Mühlethaler (Université de Lausanne) : « Autour des Épitaphes de Charles VII de Simon Greban »

– Vendredi 10 juin 2022

Joëlle Ducos (Sorbonne Université, EPHE) et Nicolas Weill-Parot (EPHE) : « Le vol d'Alexandre »

Les frontières entre la littérature et l'histoire sont poreuses au Moyen Âge, suscitant maints questionnements sur l'écriture de l'histoire : ceux que se posent aujourd'hui les médiévistes littéraires et historiens (entretenus et ravivés par la vogue des romans se colletant à l'histoire), ceux que se posaient, plus ou moins diffusément, les médiévaux eux-mêmes. La nature des sources, textes « littéraires », archives et chartes, et le canevas du récit, ou sa poétique, induisent en effet le rapprochement des deux disciplines. Mais la littérature comme l'histoire supposent des méthodes d'approche fort différentes et parfois conflictuelles. L'historien s'approprie les textes littéraires pour aborder l'objet envisagé ; le littéraire s'efforce de débusquer une saisie du réel dans les textes où l'histoire côtoie la fiction, laquelle introduit toujours « un surcroît de rationalité » (Jacques Rancière, Les Bords de la fiction, 2017).

L'objectif de ces rencontres, conçues comme des ateliers, est de soumettre des textes médiévaux et des « genres » circonscrits à la double lecture d'historiens et de littéraires, afin de mettre en évidence la singularité, mais aussi la nécessaire complémentarité des deux disciplines.

Les rencontres auront lieu de 14 h à 16 h à la Sorbonne, salle de l'École doctorale de Littérature française et comparée (salle Max Milner), esc. C, 2ᵉ étage, 17 rue de la Sorbonne, 75005 Paris.

Pour plus de précisions, cliquer sur ce lien.

page 1 sur 58suivante»