Une journée d'étude consacrée à la chanson d'Aspremont se tiendra le vendredi 6 décembre de 9 h à 17 h sur le Campus Grands Moulins de l'Université de Paris (Bâtiment Grands Moulins, aile C, 6e étage, salle Pierre Albouy, 5 rue Thomas Mann, Paris 13e).

Pour consulter le programme, cliquez sur ce lien.

 

Le CESCM organise en collaboration avec la SLLMOO un colloque intitulé "Effet de réel, effet du réel : la littérature médiévale au miroir des histoires", qui se tiendra à Poitiers du 21 au 23 janvier 2021. Le colloque sera suivi de l'AG annuelle de la SLLMOO.

Pour consulter l'appel à communications, cliquez sur ce lien.

Le séminaire « Médievars : Figures de soi, reflets du monde (Moyen Âge – Renaissance) », coordonné à l'université de Nantes par Élisabeth Gaucher-Rémond (L’AMo) et Ambre Vilain (LARA), est adossé au carnet de recherche medievars.hypotheses.org.

Chaque séance s’attache à comparer les éclairages autour d’une pratique de représentation où la promotion de l’individu s’opère à l’intérieur d’un réseau de signes collectifs.

 

La prochaine séance, intitulée "Parler par couverture", se déroulera le vendredi 29 novembre 2019, de 14h à 17h et accueillera :

Tristan Fourré (université de Nantes) : « Fast fashion : promotion individuelle ou aliénation ? »

Didier Lechat (université de Caen) : « Le vêtement féminin : représentations, revendications et refus d'identité »

Jean-Claude Schmitt (Paris, EHESS) : « La parole autobiographique ».

 

Lieu & contacts

MSH Ange Guépin – Amphithéâtre Simone Weil

5 allée Jacques Berque

44000 Nantes

elisabeth.gaucher@univ-nantes.fr / ambre.vilain@univ-nantes.fr

Séminaire-atelier  

« Performances Médiévales »

Paris-Amiens, 2019-2020

Instances organisatrices :

Centre Roland Mousnier, Histoire et Civilisation, UMR 8596, Sorbonne Université

Laboratoire TrAme, EA 4284, Université de Picardie Jules Verne

Responsables : 

Marie Bouhaïk-Gironès, chargée de recherche au CNRS, Centre Roland Mousnier

Véronique Dominguez, professeure de langue et de littérature du Moyen Age, UPJV

Dix ans après la publication des Pères du Théâtre Médiéval, qui examinait la constitution du savoir académique pour ce champ disciplinaire, le séminaire se propose de poursuivre une réflexion de type historiographique sur l’objet scientifique que les philologues et les historiens de la littérature ont appelé au XIXe siècle « théâtre médiéval ». Cette expression désigne le plus souvent un corpus de textes variés, à laquelle une tradition épistémologique avant tout éditoriale a donné les titres de mystères, moralités, farces, jeux. Attentives aux textes, à leur langue et à leur classement générique, la plupart des études consacrées au théâtre médiéval n’ont pas pris en compte la qualité qui, sans occulter leurs singularités, réunit ces textes et définit chacun d’entre eux : la performance. Imaginée, préparée, effectuée, consignée, la performance est à la fois programme et événement, qui met en œuvre des pratiques diverses (jeu, architecture, charpenterie, magie, écriture, imprimerie, etc.), en vue d’une rencontre entre des acteurs et des spectateurs, ou pour en conserver la mémoire.

Comment construire une épistémologie du théâtre médiéval comme performance, qui donne leur place à ces éléments et à leurs interactions ? 

Dans une démarche à la fois pragmatique, et intéressée par les performance et les material studies, les textes et les pratiques seront placés sous le regard croisé de divers champs disciplinaires : l’histoire et l’archéologie, des métiers et du bâti, la sociologie de l’art, la littérature, l’histoire du théâtre, l’histoire de l’art, etc. Tous les éléments ayant contribué à la mise en œuvre des performances seront envisagés, avec une attention particulière pour la matérialité, et sans hiérarchie entre le texte théâtral et les vecteurs puissants de compréhension que sont les documents qui ont accompagné la performance, en amont ou en aval : contrats d’acteurs ; comptabilités ; archives communales ; livres de secretz ; manuscrits ; imprimés. Entre reconstitution et adaptation, une place sera faite au re-enactment, la mise à l’épreuve de la scène étant considérée comme consubstantielle à l’objet étudié et indispensable à sa compréhension.

L’année 2019-2020 sera consacrée à la thématique : « Quels espaces pour le théâtre médiéval ? »

Elle prendra la forme d’ateliers scientifiques, animés par un-e répondant-e et les organisatrices, autour de l’œuvre d’un-e critique qui a marqué les études sur le théâtre médiéval, ou d’un point épistémologique saillant.

Les séances auront lieu les jeudis 7 novembre, 30 janvier, 26 mars, 30 avril et 18 juin (sous réserve), de 10 h à 13 h.

Pour consulter le programme détaillé, cliquez sur ce lien.

La 41e Rencontre du Réseau des Médiévistes belges de Langue française, intitulée "Philologie sur mesure. Approches de la stratigraphie du texte et du document médiéval", se tiendra à Liège les 13 et 14 novembre 2019.

Pour consulter le programme, cliquez sur ce lien.

page 1 sur 49suivante»