Le Laboratoire du roman : Le Chevalier au lion de Chrétien de Troyes
 
Les actes de la journée d'études organisée par Estelle Doudet à l'université Grenoble Alpes, et consacrée au programme d'agrégation 2018 viennent de paraître en ligne.
 
Lien vers le dossier :
http://ouvroir-litt-arts.univ-grenoble-alpes.fr/revues/actalittarts/351-le-laboratoire-du-roman-le-chevalier-au-lion-de-chretien-de-troyes
 
TABLE DES MATIÈRES
 
Présentation

Estelle Doudet, « Oevres font qui m’abelissent : un roman laboratoire »

Résurgences mythiques

Philippe Walter, « Le Chevalier au Lion : du mythe caniculaire au roman courtois »

 Valeurs en débat

Corinne Pierreville, « Un romancier en quête de la fin amor. Tours et détours de l’amour dans Le Chevalier au lion »

Estelle Doudet, « Le Chevalier au lion : orgueil et charité »

 Tissages de la fiction

Corinne Denoyelle, « Style oralisé et art du dialogue dans Le Chevalier au lion »

Danièle James-Raoul« La poétique de l’octosyllabe dans Le Chevalier au lion de Chrétien de Troyes » (mise en ligne en février)

Joëlle Ducos (dir.), Les Sciences et le Livre

Par Patrick Moran, le 05 février 2018Lire la suite

Joëlle Ducos (dir.)

Les Sciences et le Livre. Fomes des écrits scientifiques des débuts de l'imprimé à l'époque moderne

Paris, Hermann, 2017

La science aurait-elle pu exister sans les livres ? En effet, l’écriture et la rhétorique du savoir, loin d’être secondaires dans l’épistémologie et l’histoire des sciences, en sont des éléments fondamentaux. Elles sont élaborées en simultanéité avec les théories scientifiques, dont les livres permettent la  diffusion et la conservation. Les relations qui se sont instaurées entre la fabrication de la science et l’écrit qui la diffuse sont complexes, puisque la forme du livre ou le genre de texte sont à la fois une contrainte et un objet à adapter, selon l’enjeu du texte et les idées qui y sont diffusées. Les écrits qui touchent à la science sont remarquables par leur diversité ; existe-t-il pourtant des pratiques et des supports spécifiques d’écrit reconnus comme tels par les savants comme par les lecteurs ? C’est à cette question que les auteurs ici réunis ont répondu, en articulant leurs réflexions autour de quatre axes : 1) Le support écrit de la science qu’est le livre et son évolution ; 2) les écritures de la science et la forme spécifique qu’est le récit scientifique ; 3) les langues de la science ; 4) la relation entre théories scientifiques et livres.

Les actes de la journée d'agrégation "Chose qui face a escouter", qui s'est tenue le 9 décembre 2017 à l'université Paris Diderot-Paris 7, sont désormais en ligne.

Vous pouvez les consulter sur le site de la SILC (http://www.univ-paris3.fr/silc), rubrique "Publications", ou en cliquant sur le lien suivant : http://www.univ-paris3.fr/publications-de-la-silc-section-francaise--393070.kjsp?RH=1329834238527

Keith Busby

French in Medieval Ireland, Ireland in Medieval French: The Paradox of Two Worlds

Turnhout, Brepols

coll. "Medieval Texts and Cultures of Northern Europe"

2017

Pour consulter la présentation de cet ouvrage sur le site de l'éditeur, cliquez sur ce lien.

Caroline Cazanave (dir.), Mémoire épique et Génie du lieu

Par Patrick Moran, le 21 novembre 2017Lire la suite

Mémoire épique et Génie du lieu

Études réunies par Caroline Cazanave

Bien dire et bien aprandre hors-série no 2 2017

Pour consulter le bon de commande ce volume, cliquez sur ce lien.

Pour en consulter la table des matières, cliquez sur celui-ci.

précédentepage 2 sur 31suivante»