Le séminaire « Médievars : Figures de soi, reflets du monde (Moyen Âge – Renaissance) », coordonné à l'université de Nantes par Élisabeth Gaucher-Rémond (L’AMo) et Ambre Vilain (LARA), est adossé au carnet de recherche medievars.hypotheses.org.

Chaque séance s’attache à comparer les éclairages autour d’une pratique de représentation où la promotion de l’individu s’opère à l’intérieur d’un réseau de signes collectifs.

La séance du 31 janvier 2020 sera consacrée au rire à la Renaissance, avec les deux conférences suivantes :

- José Émilio Burucua (Université Nationale de San Martin, Argentine), "Portraits macaroniques au XVIe siècle"

- Nicolas Corréard (Université de Nantes), "L'autoreprésentation de l'auteur dans les satires ménippées de la Renaissance : images de soi et questions interdites"

Lieu & contacts

Université de Nantes, Campus Tertre

(Tramway 2, arrêt "Facultés")

elisabeth.gaucher@univ-nantes.fr / ambre.vilain@univ-nantes.fr

Les journées d'études "Mises en voix, mises en ordres : une voix laïque au XIIe siècle ?", organisées par Éléonore Andrieu, auront lieu les 6 et 7 février 2020 à l'Université Toulouse - Jean Jaurès.

Pour consulter le programme, cliquez sur ce lien.

Le colloque international "Guido delle Colonne, une oeuvre et sa réception médiévale", organisé par Catherine Croizy-Naquet, Aude Mairey, Anne Rochebouet et Florence Tanniou, se tiendra les jeudi 6 et vendredi 7 février 2020 à l'Université Paris-Nanterre et l'Université Sorbonne-Nouvelle.

Pour consulter le programme, cliquez sur ce lien.

L'équipe "Modalités du fictionnel" de l'Université du Littoral Côte d'Opale et l’unité de recherche "Alithila" de l’Université de Lille organisent le 29 janvier 2021 une journée d’étude intitulée "Sens interdits : le goût, le toucher et l’odorat dans la littérature française des XVe et XVIe siècles", qui se déroulera au Centre universitaire du Musée de l'Université du Littoral Côte d'Opale à Boulogne-sur-Mer.

Cette journée s’inscrit à la suite d’autres journées consacrées aux cinq sens mais s’intéresse davantage aux perceptions sensorielles les moins étudiées. Elle s'adresse principalement, mais sans exclusivité, aux littéraires francophones et comparatistes, qu’ils soient jeunes chercheurs ou non. Les spécialistes d'autres disciplines d'arts, de sciences humaines ou de sciences du langage peuvent proposer des communications si elles éclairent l'un des points mentionnés dans l’argumentaire.

Pour consulter l'argumentaire, cliquez sur ce lien.

Une journée d'étude consacrée à la chanson d'Aspremont se tiendra le vendredi 6 décembre de 9 h à 17 h sur le Campus Grands Moulins de l'Université de Paris (Bâtiment Grands Moulins, aile C, 6e étage, salle Pierre Albouy, 5 rue Thomas Mann, Paris 13e).

Pour consulter le programme, cliquez sur ce lien.

 

précédentepage 2 sur 50suivante»