Présentation

Par Patrick Moran, le 24 mai 2024Lire la suite

La Société de Langue et de Littérature médiévales d'Oc et d'Oïl réunit les enseignants de l'enseignement supérieur et les chercheurs français et étrangers spécialistes de ce domaine. Elle a plusieurs missions :

  • Développer et établir des contacts entre médiévistes littéraires et linguistes, en favorisant l’échange d’informations au niveau national et international ;
  • Encourager toute initiative tendant au développement des études médiévales (langue et littérature d’oc et d’oïl) au sein de l’université et en dehors ;
  • Stimuler la recherche, l’enseignement et la vulgarisation dans ces disciplines ;
  • Diffuser la recherche et les travaux des jeunes chercheurs.

À cette fin, le site conjointures.org propose un annuaire des membres, des informations mises à jour régulièrement (annonces de colloques, publications, informations officielles sur les postes et l’actualité ministérielle), un fichier des thèses et des documents bibliographiques à destination de l’enseignement secondaire.

Elle publie par ailleurs la revue Perspectives Médiévales, qui est accessible depuis l’automne 2012 sur le portail revues.org (http://peme.revues.org) et co-organise avec l’université qui reçoit son Assemblée Générale un colloque, publié entre 2010 et 2019 par les Presses Universitaires de Paris-Sorbonne et, depuis 2021, en ligne sur le site des ressources en ligne de la Librairie Droz : https://revues.droz.org/index.php/SLLMOO.

Pour adhérer à la SLLMOO, contacter Clotilde Dauphant. L'adhésion pour une année civile est de 30 € (10 € pour les doctorants), et le règlement peut se faire par chèque ou par virement.

Pour publier une annonce (sur une manifestation scientifique, une parution, un appel à contributions, etc.), vous pouvez contacter le webmestre de la Société, Louis-Patrick Bergot.

Mots clés : littérature médiévale, français médiéval, oc, oïl, enseignement supérieur, histoire littéraire, histoire de la langue

Le colloque « Traditions discursives et témoins manuscrits en français médiéval. Une analyse du Complément bibliographique du DEAF » se tiendra à l'université de Zurich les 17 et 18 juin 2024.

Pour consulter le programme, cliquer sur l'image ci-dessus.

Amandine Mussou, Le Savoir en jeu. Les Eschés amoureux, une fiction critique, Paris, Honoré Champion, 2024, 632 p.

ISBN : 9782745361301

Date de parution : 26 avril 2024

Les Eschés amoureux, poème allégorique de trente mille octosyllabes écrit dans les années 1370 par Évrart de Conty, médecin personnel de Charles V, se présentent comme une réponse au Roman de la Rose. Inachevé dans les manuscrits l’ayant conservé, ce texte en vers a rapidement été éclipsé par son commentaire en prose, Le Livre des eschez amoureux moralisés, rédigé quelques années plus tard par le même auteur. Dialoguant en amont et en aval avec ces deux amples récits encyclopédiques, Les Eschés amoureux proposent une mise en fiction de savoirs d’origines variées (connaissances échiquéennes, conseils amoureux avec, notamment, l’insertion d’une traduction des Remedia amoris ovidiens, savoir musical, préceptes pratiques à la faveur d’une traduction du De regimine principum de Gilles de Rome…). La présente étude examine les stratégies de divulgation du savoir à l’œuvre dans Les Eschés amoureux en vers et montre combien ce texte s’élabore comme une fiction critique, qui invite à relire attentivement les nombreuses autorités qu’elle convoque.

Pour plus de précisions, consulter le site web de l'éditeur.

Andrea Ghidoni, Piangere la memoria. Lamento funebre e culture medievali, Rome, Carocci editore, 2024, 616 p.

ISBN : 9788829024087

Date de parution : 3 mai 2024

La complainte funèbre est une tradition culturelle répandue dans presque toutes les sociétés humaines : on y pleure la mort d'une personne jugée importante par un individu, une famille ou une communauté. Elle s'exprime dans les différentes cultures comme un rite traditionnel, mais aussi comme une forme littéraire. Le Moyen Âge européen nous a laissé une vaste production de chants funèbres en poésie lyrique, narrative et religieuse. Ce sont des textes écrits dans les différentes langues de l'époque (latin et principales langues vernaculaires), qui reflètent la polyphonie du monde médiéval, qui émerge également face à l'événement qui, plus que d'autres, détruit les valeurs humaines. Clercs, moines, troubadours, conteurs, confréries mettent en scène dans leurs compositions la douleur des petites et grandes communautés pour la mort des rois et des empereurs, des abbés et des évêques, des saints, des héros et des femmes bien-aimées ; mais aussi celle de Marie pleurant Jésus crucifié. De ces textes, nous pouvons tirer des indications importantes sur les modèles d'humanité qui circulaient dans les cultures médiévales, sur les formes d'expression de la douleur, sur la création de mythes sur le passé et sur l'institution de rites pour entretenir la mémoire du défunt dans le futur : différentes manières de dire l'indicible, mais aussi de dépasser le chemin tracé par l'expérience de la mort et de construire des souvenirs durables.

Pour plus de précisions, consulter le site web de l'éditeur.

Dans le cadre de l'ERC AGRELITA, une journée d'étude intitulée « Les nouvelles vies des divinités grecques en Europe. Figurations textuelles et visuelles du XIVᵉ au XVIᵉ siècle » se tiendra à la Bibliothèque de l'Arsenal le 29 mai 2024.

Pour consulter le programme, cliquer sur l'image ci-dessus.

Dans le cadre de l'ERC AGRELITA, un colloque international intitulé « Les nouvelles vies des divinités grecques en Europe. Figurations textuelles et visuelles du XIVᵉ au XVIᵉ siècle » se tiendra à Caen les 23-24 mai 2024.

Pour consulter le programme, cliquer sur l'image ci-dessus.

Le colloque franco-italien « Le voyage des genres : contacts, contrastes, développements », qui fait suite à une première rencontre franco-italienne (Paris 2018), se tiendra à Rome du 15 au 17 mai 2024. Il s’articulera sur trois axes principaux.

Le premier sera consacré aux caractéristiques des genres littéraires dans les littératures romanes médiévales et aux différents degrés de conscience générique qu’on peut déceler chez les auteurs médiévaux.

Le deuxième sera consacré au contact ou à l’opposition entre les différents genres littéraires, et aux possibilités de connexion, imbrication et hybridation dans le contexte d’une même œuvre, ainsi qu’à la présence et à l’interaction dialectique d’œuvres appartenant à des genres différents dans le même manuscrit.

Le troisième axe étudiera l’évolution des genres en diachronie, en dépassant aussi les bornes chronologiques de la période médiévale.

Pour consulter le programme, cliquer sur ce lien.

page 1 sur 166suivante»