Mireille Séguy, Trois gouttes de sang sur la neige (Champion, 2020)

Par Louis-Patrick Bergot, le 02 février 2021Lire la suite

Mireille Séguy, Trois gouttes de sang sur la neige. Sur notre mémoire littéraire. Chrétien de Troyes, Giono, Bonnefoy, Quignard, Roubaud, Paris, Champion ("Mémoires de Moyen Âge", 3), 2020, 334 p., 48 €.

ISBN : 978-2-7453-5481-5

Cet essai met en regard un texte médiéval – la scène des gouttes de sang sur la neige du Conte du graal de Chrétien de Troyes – et ses reprises par quatre auteurs majeurs du XXe et du XXIe siècle qui l’ont étroitement associé à leur conception de la langue et de l’activité littéraire (Giono, Quignard, Bonnefoy, Roubaud). Ce faisant, il voudrait élucider les raisons pour lesquelles le Moyen Âge fait aujourd’hui retour avec tant d’insistance et ce que cette résurgence dit de notre contemporain au travers du passé qu’il se donne. C’est ainsi aux ressorts de notre mémoire littéraire que ce livre s’intéresse et à la manière dont elle anime nos existences singulières et collectives.

Pour obtenir le bon de commande, cliquer sur ce lien.

La 2e journée d’étude de la section française de la Société Internationale Arthurienne consacrée aux jeunes chercheurs aura lieu le jeudi 27 mai 2021 à l’université Sorbonne Nouvelle (Paris 3). La manifestation est actuellement prévue en présence. Si la situation sanitaire l’exige, elle sera organisée à distance sur deux demi-journées consécutives : jeudi 27 mai après-midi et vendredi 28 mai au matin.

Les étudiants de Master 2, doctorants et jeunes docteurs dont les recherches portent sur les littératures et langues médiévales (françaises ou étrangères) ou sur la réception du Moyen Âge, membres de la section française de la Société Internationale Arthurienne, sont invités à venir présenter, au choix :

- leur thèse

- un sujet de recherche en rapport avec leur thèse ou un point de leur thèse

- un sujet arthurien au choix.

Pour chaque orateur sont prévues 30 minutes de parole suivies de 15 minutes de discussion. Huit interventions pourront être proposées au cours de la journée.

Les candidats devront solliciter leur laboratoire ou leur école doctorale pour la prise en charge des frais de déplacement. Néanmoins, en cas de difficulté pour le transport ou l’hébergement, les personnes concernées peuvent solliciter les organisateurs. L’université de Paris III et la section française de la SIA prendront en charge le repas et l’organisation.

Les propositions sont à adresser au comité organisateur pour le 15 mars 2021 sous la forme d’un résumé d’une dizaine de lignes accompagné d’un bref CV précisant notamment le titre de la thèse, le nom du directeur ou de la directrice, l’université de rattachement :

Damien de Carné : damien.de-carne@univ-lorraine.fr

Michelle Szkilnik : michelle.szkilnik@sorbonne-nouvelle.fr

Christine Ferlampin-Acher : christine.ferlampin-acher@univ-rennes2.fr

Hélène Bouget : helene.bouget@univ-brest.fr

Pour l’adhésion à la section française de la SIA, contacter la secrétaire : Hélène Bouget.

Les textes issus des communications seront publiés en ligne sur le site de la section française de la SIA.

Relire Villon : Lais, Testament, Poésies diverses, dir. Fleur Vigneron

Par Louis-Patrick Bergot, le 11 janvier 2021Lire la suite

Le Dossier Acta Litt&Arts 14, dirigé par Fleur Vigneron et intitulé Relire Villon : Lais, Testament, Poésies diverses, est en ligne dans l'Ouvroir Litt&Arts. Pour y accéder, cliquez sur l'image ci-dessus.

Op. cit. (automne 2020) : quatre articles sur François Villon

Par Louis-Patrick Bergot, le 07 décembre 2020Lire la suite

Le numéro d'automne 2020 d'Op. cit. comporte quatre articles à destination des agrégatifs sur le programme de 2021 (François Villon).

Pour consulter ces articles, cliquez sur l'image ci-dessus.

Luciana Borghi Cedrini et Walter Meliga, Canzoniere di Bernart Amoros, Modène, Mucchi Editore, 2020.

ISBN : 978-88-7000-649-0

Ce travail sur les copies du XVIe siècle du chansonnier perdu de Bernart Amoros se veut une première contribution significative à une étude globale de cette remarquable collection de chansons de troubadours. Connu depuis la description de la première partie de la Bibliothèque Riccardiana par Wilhelm Grützmacher (1863), ensuite publiée par Edmund Stengel (1899-1900), et porté à nouveau à l'attention des chercheurs depuis la découverte de la deuxième partie à la Bibliothèque Estense par Giulio Bertoni (1899), le chansonnier de Bernart Amoros reste encore peu connu, malgré son importance dans la tradition manuscrite des troubadours en raison de la quantité de textes conservés et des leçons qui les caractérisent et qui, selon l'avis d'Arco Silvio Avalle (1961), découlent de "sources absolument authentiques".

On propose ici, conformément aux objectifs du projet "INTAVULARE", une description des copies du XVIe siècle ainsi que les tables des poèmes et des poètes, et la table reconstituée du modèle, ce libro Strozzi (du nom de la célèbre famille florentine qui l'avait à sa disposition) dont, après la transcription effectuée entre 1588 et 1589 à Florence pour le compte de Pïero del Nero, nous avons perdu les traces.

Pour plus de précisions, cliquez sur ce lien.

Sébastien Cazalas, Jean Juvénal des Ursins, prélat engagé (1388-1473). Étude des épîtres politiques, Paris, Champion (Bibliothèque du XVe siècle, 85), 2020.

ISBN : 978-2-7453-5409-9

« L’un des hommes les plus remarquables de son temps », affirme André Mary à propos de Jean Juvénal des Ursins. Son œuvre politique n’avait pourtant que très peu retenu l’attention de la critique jusqu’à présent. Cet ouvrage est la première monographie visant à présenter une étude aussi exhaustive que possible des discours de l’évêque de Charles VII. Le prélat dresse un bilan lucide des désastres de la Guerre de Cent Ans et propose un programme de réformes pour asseoir le Roi Très Chrétien sur un trône restauré. Si le bras de Jeanne d’Arc a délivré la France par les armes, l’ymaginacion de Jean Juvénal des Ursins doit désormais persuader le prince de se montrer digne de son devoir.

Pour consulter le bon de commande, cliquez sur ce lien.

Le Pouvoir des lettres sous le règne de Charles VII (1422-1461)

Par Louis-Patrick Bergot, le 10 novembre 2020Lire la suite

Le Pouvoir des lettres sous le règne de Charles VII (1422-1461), dir. Florence Bouchet, Sébastien Cazalas et Philippe Maupeu, Paris, Champion (Bibliothèque du XVe siècle, 87), 2020, 318 p.

ISBN : 978-2-7453-5475-4

Charles VII, surnommé par dérision le « roi de Bourges », Dauphin déshérité après la traité de Troyes (1420), sut durant son règne (1422-1461) restaurer sa légitimité et reconquérir les terres occupées par les Anglais, devenant finalement Charles « le Victorieux ». Quel miroir les lettres, des traités politiques aux fictions romanesques en passant par la poésie lyrique, ont-elles tendu à la société de ce temps ? Tel est l’objet de cet ouvrage qui entend faire le point sur le règne de Charles VII « le bien servi » pour mieux comprendre les interactions entre littérature, politique et société, à un moment troublé de l'histoire de la nation.

Pour obtenir le bon de commande, cliquez sur ce lien.

précédentepage 2 sur 129suivante»